La fonction "mémoire"

La mémoire

La mémoire humaine est un système qui permet le stockage et la récupération de l’information. De façon générale, on distingue la mémoire à court terme et la mémoire à long terme. La mémoire à court terme fait référence au processus mnésique qui maintient l’information de façon temporaire jusqu’à ce qu’elle soit oubliée ou au contraire stockée dans la mémoire à long terme qui est plus stable et potentiellement permanente.

La mémoire à court terme est constituée de 2 composantes :

  • la mémoire immédiate
  • la mémoire de travail.

La mémoire immédiate est ce qui est maintenu activement à l’esprit à partir du moment où une information est reçue (un numéro de téléphone par exemple). Sa capacité est très limitée. La mémoire immédiate peut être prolongée dans le temps et son contenu retenu pendant plusieurs minutes pour être transformée en fonction de l’objectif à atteindre, c’est la mémoire de travail. Cette mémoire permet de manipuler temporairement l’information et de la stocker au cours de notre pensée ou lorsqu’on doit résoudre un problème. Cette mémoire est utilisée quotidiennement dans notre vie de tous les jours. Elle est par exemple sollicitée lorsqu’on fait plusieurs choses en même temps et elle demande beaucoup d’attention. C’est une mémoire transitoire qui est très sensible aux effets du vieillissement.

La mémoire à long terme correspond à une mémoire stabilisée. On dit que l’information a été consolidée puis stockée.

On distingue 2 grands types de mémoire à long terme :

  • la mémoire explicite ou consciente
  • la mémoire implicite ou non consciente.

La mémoire explicite comprend la mémoire épisodique qui correspond à nos souvenirs avec un contexte spatial, temporel, émotionnel…(on parle de mémoire autobiographique, « je me souviens ») et la mémoire sémantique qui correspond à notre savoir (« je sais »). La mémoire implicite correspond à la mémorisation de procédures qui sont devenues réflexe (faire du vélo). Cette mémoire est résistante aux effets du vieillissement.

La récupération de l’information (le souvenir) s’effectue soit par le mécanisme de reconnaissance, soit par le mécanisme de rappel. La reconnaissance est un mécanisme passif qui fait intervenir la familiarité (Je croise une personne dans la rue, je me rappelle où j’ai vu cette personne…). Le rappel est un mécanisme actif de recherche en mémoire (Te rappelles-tu le nom de cette personne ?). Le rappel est un mécanisme sensible aux effets du vieillissement.

 

Entraînement cognitif et maladie d'Alzheimer

La maladie d’Alzheimer touchant plus de 25 millions de personnes dans le monde, la mise en place d’interventions cognitives ayant pour but d’aider les patients à mener aussi longtemps que possible une existence autonome et plaisante et à maintenir un sens à leur vie s’avère un enjeu sociétal majeur. Cette démarche est d’autant plus pertinente que des progrès considérables ont été réalisés dans le diagnostic précoce de la maladie. Les patients sont détectés à un stade de plus en plus précoce où l’on sait que la plasticité cérébrale peut être recrutée de façon optimale. A ce stade, le patient peut appréhender la stimulation cognitive comme un participant actif et responsable ce qui potentialise les mécanismes plastiques du cerveau.

Des recherches épidémiologiques ont montré que l'intensité de l'activité cognitive a un effet protecteur sur la maladie d'Alzheimer (Nun Study, étude Paquid). Ainsi, la stimulation des capacités préservées et résiduelles chez les patients en début de maladie renforcerait les réseaux neuronaux peu ou pas encore atteints et permettrait de ralentir la progression des déficits. Cette stimulation doit se faire le plus tôt possible dans l’évolution de la maladie afin d’être pleinement efficace.

Les exercices contenu dans l’application ExoStim parce qu’ils entraînent plusieurs domaines cognitifs, comme l’attention, la mémoire, le langage, les fonctions exécutives…, et parce qu’ils sont personnalisés au niveau cognitif du sujet favorisent le recrutement d’une neuroplasticité résiduelle qui va permettre au patient de maintenir un certain niveau d’activité mentale et d’améliorer sa vie quotidienne. Il s'agira de ralentir la pente du déclin et de permettre ainsi au malade de conserver le plus longtemps possible une certaine autonomie, une activité sociale et de lui redonner confiance en soi. (Herrera et al., 2012).

 

Autres informations sur la maladie d'Alzheimer

Actuellement, les thérapies médicamenteuses permettent de soulager les symptômes de la maladie. Elles cherchent à stabiliser le niveau d’acéthylcholine disponible ou à contrôler le niveau d’excitotoxicité du glutamate. Ainsi, en l’état actuel, l’association entre un traitement pharmacologique et une stimulation cognitive dans l’idée d’une potentialisation mutuelle,  est d’un intérêt majeur. De façon intéressante, les études longitudinales sur les cohortes rapportent que le retard dans la date d'entrée dans la maladie est lié au niveau de stimulation cognitive. Plus la stimulation est importante, plus elle a commencé tôt et plus l'effet protecteur est fort. Il peut y avoir un décalage jusqu'à 3 ans. 

Depuis une dizaine d’années, l’évolution de la conception neuropsychologique de la maladie d’Alzheimer a permis d’envisager une meilleure prise en charge. En effet, il est maintenant largement admis que la maladie d’Alzheimer ne touche pas de manière diffuse tous les processus et systèmes cognitifs et que certains aspects du fonctionnement cognitif restent préservés. De plus en plus d’études montrent que différents facteurs peuvent influer sur le déclin cognitif des patients de façon à optimiser leur autonomie dans la vie quotidienne. Ces données ont progressivement conduit les cliniciens à s’éloigner d’une approche strictement déficitaire de la maladie et à considérer qu’il était possible d’améliorer le fonctionnement psychologique et social des patients en exploitant les capacités préservées (Van der linden et al., 2003).

 

Cliquez ici pour accéder à nos références.

 

Copyright © 2017 Global Stim - Réalisation du site Internet : Agence Web Pyréweb